La veille de l’ouverture de Plaisirs d’Hiver 2019, l’équipe d’OPERA-Wireless Communications nous dévoile sa recette de MUFINS. Ce système, entre ondes et IA, détectera à nouveau, grâce aux signaux des smartphones, la densité de la foule pour prédire ses comportements lors de l’événement bruxellois.

MUFINS est l’acronyme, certes plus digeste, de «Multi-Fidelity Intelligent Network for Crowd Moni-toring». Ce programme enthousiasmant s’inscrit comme d’autres dans la volonté des professeurs du service OPERA de rassembler leurs forces de recherche en vue de booster l’expertise en matière de communication 5G et de localisation des mobiles, notamment par l’intégration de leurs travaux avec les projets communs. MUFINS se déploie en parallèle à d’autres réalisations du même département, citons: la spin-off Amoobi (analyse des comportements des clients dans les centres commerciaux et supermarchés), ou encore les projets FEDER icity.brussels et national Excellence of Science (recherche fondamentale)…

REQUÊTE ÉVÉNEMENTIELLE

L’histoire de MUFINS est intimement liée à l’invitation, il y a près de trois ans, de l’asbl Brussels Major Events (BME), figure faîtière des grands événements de la capitale (Plaisirs d’Hiver, Hello Summer, Feux de Laeken, Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles, etc.), à collaborer en vue de mieux contrôler et anti-ciper les mouvements de foule liés à ceux-ci. «L’objectif est la sécurité. Des études démontrent qu’au-delà de 2,5 à 3 personnes par mètre carré, celles-ci ne peuvent plus contrôler leurs mouvements, et qu’en présence d’une pareille densité, la probabilité qu’un incident se produise est proche de 100%. Il est d’autre part également impératif de pouvoir détecter au plus vite tout phénomène de panique», explique Philippe De Doncker.

Article extrait du numéro 33, le magazine des Alumni de l’Ecole Polytechnique de Bruxelles.

Lire l'article en intégralité (p12-13)

Our partners